Olivier BROCHET, nouveau directeur de l’AEFE

Entrée en fonction de Monsieur Olivier BROCHET, nouveau directeur de l’AEFE

Le Lycée Français du Caire souhaite la bienvenue au nouveau directeur de l’AEFE, Monsieur Olivier BROCHET. Nommé par décret du Président de la République, il succède à Christophe BOUCHARD et devient ainsi le 10ème directeur de l’AEFE.

 

 

Agrégé d’histoire-géographie, Monsieur Olivier BROCHET a débuté sa carrière en tant qu’enseignant. Enarque, il intègre ensuite le Ministère des Affaires étrangères où il entamera une carrière à l’international, prenant fonction dans plusieurs postes à hautes responsabilités (en Croatie en tant que conseiller de coopération et d’action culturelle puis Directeur de l’institut Français, en Italie en tant que Deuxième conseiller à Rome puis rapporteur à la Cour des Comptes et enfin consul général à Milan, ou encore en Ethiopie en tant que premier conseiller). Monsieur Olivier BROCHET devient en 2017 directeur adjoint de la culture, de l’enseignement, de la recherche et du réseau au sein de la direction générale.

C’est à l’âge de 54 ans que Monsieur Olivier BROCHET devient Directeur de l’AEFE. Fort de son expérience et de sa volonté, ce chevalier de l’ordre national du mérite depuis 2015 mettra tout en œuvre pour assurer le suivi et l’animation du réseau des établissements français à l’étranger.

Au nom de l’ensemble de la communauté du LFC, Madame Dominique TRABOULSI, Proviseur du Lycée Français du Caire, adresse tous ses vœux de réussite à Monsieur Olivier BROCHET dans l’exercice de ses nouvelles fonctions.

Message de Monsieur Olivier BROCHET disponible ici (https://www.aefe.fr/vie-du-reseau/toute-lactualite/message-dolivier-brochet-loccasion-de-son-entree-en-fonction-la-direction-de-laefe)

 

Le corps fait la cour…

Avec l’aide de Florence MOUTIN (danseuse, chorégraphe), nous avons mené un travail dans la cour de l’école. Inspirés des productions de Willi DORNER , les élèves ont réfléchi à la relation de leurs corps avec l’espace extérieur. Ils ont regardé la cour comme un espace possible de sculptures humaines. Un travail sur l’observation, le respect, l’échange et le travail collectif dont voici quelques réalisations…

Les CM1 de Zamalek